UNE MARGUERITE
(LEMARQUE/HEYRAL)

UNE MARGUERITE
F. Lemarque/ Marc Heyral


Une marguerite
Sur la voie publique
A montré son bouton d’or
Et toute la musique
Du printemps magique
En jouant tous ces accords
A fait soudain rêver tous les passants
Autour de cette petite fleur des champs
Chacun se demande
Ce qu’il faut attendre
D’un pareil événement

Pour qu’il n’y ai pas de fuites
Que rien ne s’ébruite
On fit dresser sur le champ
Des milliers d’guérites
Sur la voie publique
Avec des soldats dedans
Bien alignés en rangs tell’ment serrés
Que le soleil ne pouvant plus passer
Pauvre marguerite
Sur la voie publique
Se mourait tout doucement

Voilà qu’un poète
Qui n’avait en tête
Que des rimes sans raison
A cueilli bien vite
Cette marguerite
Pour en faire une chanson
Chanson d’amour
Reprise à l’unisson
Dans les faubourgs
Dans toutes les maisons
Et la ville entière
Pleine de lumière
Est devenue sur le champ

Un jardin magique
Rempli de musique
Et de marguerites
Sur les voies publiques



©2007 jacqueshaurogne.com - tous droits réservés